25/01/2017 - Formation : L'étole


L’étole apparaît en Orient au quatrième siècle, sous le nom primitif d’Orarium. Cette bande d’étoffe reçoit le nom de Stola à l’époque carolingienne.

Selon certains auteurs, la Stola romaine est primitivement une tunique ouverte par devant, dont l’ornementation consiste en une riche bordure d’étoffe précieuse qui fait le tour du cou et descend jusqu’au bas de la robe. Pour d’autres, la Stola dérive de l’antique Orarium, sorte de foulard que portaient certains dignitaires romains, pour signifier et montrer qu’ils avaient un office à remplir.

En Occident, la Stola apparaît en Espagne en 561 comme l’insigne des Diacres, et en 633 comme l’ornement commun aux trois Ordres : Evêques, prêtres et diacres. A Rome, il est attesté à partir du dixième siècle comme insigne apparent et distinctif, même si une autre forme est attestée antérieurement. La Stola est alors une simple bande de tissu tombant au moins jusqu’aux genoux.

En règle générale, l'étole est utilisée par le prêtre et le diacre dans toutes les fonctions liées aux Ordres qu'ils ont reçu : Célébration de la Messe, administration des sacrements, bénédictions, Salut du Saint-Sacrement...

Symbolisme

L'étole est un symbole d’innocence et rappelle la robe d'immortalité (Apocalypse) perdue par le péché originel et rendue par la mort et la résurrection du Christ. Elle est également considérée comme le joug du Seigneur, doux et léger dans l'adversité.